Conseils pour magnifier vos yeux verts

yeux verts

La personnalité peut se remarquer à travers les traits du visage, tout comme la beauté est mise en avant par le regard. Un make-up fait avec succès passe inexorablement par un travail perfectionné au niveau des yeux. Néanmoins, tous les tons ne correspondent pas puisque la couleur de l’iris doit être prise en compte au moment de se maquiller. Les yeux verts sont certes sublimes, mais les magnifier exige le suivi de quelques règles.

Important à savoir avant de maquiller les yeux verts

L’apparence finale des yeux, avec le mascara, les traits d’eye-liner et les fards, est le produit d’un travail minutieux à faire par soi-même ou par une esthéticienne professionnelle. Cependant, avant d’obtenir cette beauté du regard, certaines interventions peuvent s’avérer utiles puisque le make-up n’est pas qu’une question de couleur. Des soins doivent accompagner chaque action, tels que la correction des imperfections au niveau de la peau et autour des yeux. Justement concernant ce sujet, les iris de couleur verte requièrent beaucoup d’attention, surtout que les personnes qui les possèdent ont souvent un teint blanc très clair. Un trop-plein de couleur change le maquillage en un déguisement de carnaval. Les cils du bas sans mascaras sont mieux, au risque de barbouiller le visage et d’accentuer les cernes, sauf si la personne s’y connaît bien. Le crayon sec est beaucoup mieux que la pointe grasse. L’anticerne doit avoir un ton plus clair ou, du moins, égal à la carnation naturelle de la peau du visage. L’erreur fréquemment commise par les personnes qui se maquillent seules chez elle est l’application du fond de teint sur les paupières. Seule une vraie base peut être mise en sous-couche sur cette partie. Ces détails doivent être sus avant de procéder au make-up des yeux verts afin de pallier les erreurs.

Quelles sont les couleurs qui magnifient les yeux verts ?

Les yeux verts sont déjà splendides alors il suffit de peu de couleurs pour les rendre encore sublimes. Nul besoin d’en appliquer davantage, au risque de les surcharger et de tuer leur charme naturel. Certaines nuances de couleurs peaufinent ce regard en mettant en valeur l’iris vert.

  • Dans la colorimétrie, le vert et le rouge sont évidemment complémentaires, mais ce duo n’est pas vraiment à privilégier. À la limite, les autres tonalités de fards à paupières, à part le rouge vif, peuvent être adoptées afin de raviver la couleur de l’iris. Pour arborer un air pétillant, surtout pour les brunes à la peau mate, les tons tirés un peu du rouge et accordant de la chaleur aux yeux sont le marron taupe, l’abricot, le marron glacé, le marron roux et les bruns.
  • Les personnes qui aspirent à créer de l’ombre doivent opter pour le kaki, l’or, le gris-brun et les déclinaisons du marron.
  • Le vert sur la même tonalité que les yeux n’est pas réellement indiqué, à moins d’être discret. Dans tous les cas, le mieux est de l’éviter à moins que le travail soit confié à un maquilleur professionnel.
  • Le ton cuivré semble être l’idéal pour glamouriser le regard, pareillement pour le gris perle ou le gris anthracite.
  • Selon le style de make-up à mettre en valeur, lorsque les tons froids sont nécessaires, notamment pour les blondes à la peau claire, le lilas est le must-have pour les yeux verts. Cependant, les autres tons tels que le violet, le rose pâle, le pourpre, la prune et le mauve conviennent également.
  • Au sujet des mascaras comme Clarins, le marron s’avère être le modèle de perfection. Toutefois, le noir demeure une bonne alternative, mais l’harmonie des couleurs doit être assurée.

Des sourcils impeccables

La première étape se définit par le tracé du regard, en s’occupant des sourcils. Leur forme est d’une importance capitale, dans la mesure où leur apparence peut transformer le regard et les traits. Ces quelques coups de pinceau ou de crayon constituent une condition suffisante pour intensifier, rajeunir et structurer le visage. Les matériels de base à avoir sous la main sont un pinceau biseauté, un goupillon ou un pinceau brosse comme pour le maquillage du mascara, un blender, un correcteur et un crayon gras de couleur marron.
Avant même de commencer le travail au niveau des sourcils, une base claire doit être appliquée sur les paupières inférieures et supérieures.
Les poils sauvages qui débordent doivent être épilés afin de parfaire l’apparence des sourcils. Avant de s’y attaquer avec la pince, le tracé doit être effectué avec le crayon. Placer ce dernier verticalement sur la partie externe du nez en le pointant vers le coin interne du sourcil. Après quoi il faut le déplacer doucement jusqu’à atteindre la limite externe au-dessus de l’œil. Une fois le tracé bien marqué, il convient d’épiler les poils qui dépassent en veillant à garder une épaisseur normale pour un effet naturel.
À l’aide d’un goupillon, brosser les sourcils en tirant vers le bas pour bien les démêler, avant de poursuivre vers le côté en partant du coin interne de l’œil vers l’extérieur. Cette action permet de constater si des poils dépassent et ont besoin d’être épilés encore, et si les tracés des deux côtés sont bien symétriques.
L’étape qui suit est la délimitation des sourcils en usant du crayon gras. En cas de doute, le recours aux pochoirs permet de créer des lignes parfaites.
L’espace intérieur est à remplir de gel. Son application se réalise à l’aide du pinceau biseauté.
Toujours avec le même pinceau biseauté, mettre un peu de correcteur autour des sourcils préalablement dessinés. La personne doit faire très attention pendant son application pour ne pas entacher le travail effectué lors du tracé. L’estompage du correcteur s’effectue à l’aide d’un blender.
Une fois toutes ces étapes terminées, il convient de brosser légèrement les poils à l’aide du goupillon.

La suite des étapes

L’anticerne est à appliquer doucement en veillant à bien l’estomper. Après cette action, un peu de fard clair est à mettre sur le coin interne de la paupière, en tirant vers l’extérieur. Une autre couleur plus foncée est à appliquer dans le sens inverse, c’est-à-dire du coin externe de l’œil vers la partie interne. L’application d’un enlumineur, ou à la rigueur d’un fard blanc, au-dessous de l’arc du sourcil et du côté interne de la paupière est conseillée pour sublimer davantage le regard. Le contour des cils supérieurs est à souligner avec un eye-liner. Le maquillage des yeux verts se termine par l’utilisation d’un produit waterproof comme mascara afin de donner du volume aux cils.